Qui
suis je ?

D'où viens-je ? (facile)

Je m'appelle Thomas Francart, j'ai 34 ans. Je suis originaire d'Epernay dans la Marne (et donc un Sparnacien), et maintenant Tourangeau d'adoption. J'ai étudié à l'Université de Technologie de Compiègne (UTC) et à l'University of Pennsylvania, à Philadelphie. J'ai travaillé pendant 10 ans à Paris comme directeur technique de la société Mondeca. Je suis maintenant consultant indépendant dans la société Sparna que j'ai créée.

Durant ces 10 ans à Mondeca, j'ai pu travailler d'abord comme développeur Java/J2EE, puis rapidement comme responsable du développement et enfin comme architecte et directeur technique. J'y ai développé 2 domaines de compétences :

  1. Côté pile, les systèmes d'organisation de connaissances - thesaurus, taxonomies, ontologies, alignements, catalogues, bases de connaissances - et leurs utilisations dans les systèmes d'information : annotation de contenus, diffusion de catalogues, enrichissement de moteurs de recherche, gestion de connaissances, etc.
  2. Côté face, les technologies du web sémantique : RDF, OWL, les triplestores, Sesame, SKOS, l'inférence, les problématiques de données liées (linked data), de données ouvertes (open data), de transformation de données, ...

Tout ce parcours est décrit dans mon CV détaillé : en français (word, pdf) ou en anglais (word, pdf)separation_qui

Que fais-je ? (vaste question...)

Les technologies sémantiques sont un moyen et l'organisation de connaissances une fin, mais qui se recoupent au moins sur un aspect : le souci apporté aux données, le "dataware". Que ce soit un arbre de classement, une liste d'objets dans un catalogue, les métadonnées d'un document, j'ai toujours été confronté à la manipulation de données structurées dans des logiques d'accès à l'information. Ce qui me motive ce sont les connaissances humaines et leur transmission, leur partage - dans une optique qui ne se réduit pas aux problématiques techniques.

Je peux conseiller un client, développer une application, transformer des données, former aux technologies du web de données, intervenir sur des architectures logicielles d'annotation de contenus ou d'intégration de bases de connaissances.

Les domaines où j'interviens sont multiples. Dans l'administration publique (l'Office des Publications de l'Union européenne), les projets d'open data (en ayant travaillé comme sous-traitant de la mission gouvernementale Etalab en charge du portail data.gouv.fr), dans l'édition, notamment l'édition juridique, dans la santé et ses multiples terminologies médicales, la recherche (Huma-Num Nakala), ou encore la mise en ligne de catalogues de bibliothèques ou de centres de documentation (UNESCO-IIEP, ou Canopé Poitiers).

separation_qui

Ou vais-je ? (ma philosophie dans le travail)

J'aime l'autonomie, l'indépendance, la liberté dans le travail. Mais paradoxalement, en tant qu'indépendant je suis à la recherche de travail sur un mode coopératif au sens fort du terme. Ce paradoxe n'est qu'apparent, car je crois que l'indépendance et l'autonomie bien comprise sont avant tout de l'inter-dépendance; je ne peux et je ne sais exister comme consultant indépendant que par les coopérations que je noue. C'est pourquoi je cherche à instaurer une relation de confiance dans le travail.

Je suis partisan d'un monde ouvert, open : open-source, open-data, open-knowledge.

Je m'applique également à équilibrer compétences techniques et savoirs humains. C'est pour moi une nécessité. Car la Technique dans laquelle j'évolue questionne l'Humain. J'aime transmettre mes connaissances et questionner les fondamentaux de mon travail, et ce faisant, faire que mon travail me questionne. Car travailler, ce n'est pas seulement produire, c'est aussi se transformer soi-même.

separation_qui

Et maintenant ?

Si vous avez pris le temps de lire jusqu'ici, vous voudrez peut-être continuer la lecture sur le blog que je tiens, voir mon CV détaillé (français word, français pdf, anglais word, anglais pdf), ou en savoir plus sur les projets de Sparna.